Entrepreneuriat

Leçon n°2 : L’idée ne fait pas le projet !

C’est parti pour la leçon n°2 pour devenir un faiseur : « L’idée ne fait pas le projet ! ».

Je présentais récemment le Challenge Fund, un appel à innovations à une audience d’entrepreneurs béninois. Lancé par Sèmè City (la Cité Internationale de l’Innovation et du Savoir) en partenariat avec la Banque Mondiale et l’Agence Nationale de Promotion du Tourisme au Bénin, ce challenge est destiné à tous porteurs de projets ou entreprises déjà établies ayant une idée pour révolutionner le tourisme au Bénin. A la clé, jusqu’à 500 000$ de financement pour développer son projet.

Durant cette présentation, une des questions qu’on m’a fréquemment posée était : « avez-vous mis en place un mécanisme pour protéger nos idées si on vous les soumet dans le cadre du Challenge et qu’elles ne sont pas retenues ? ».
Comprenez par là : « qui nous dit que vous n’allez pas nous piquer nos idées pour les reproduire plus tard par vos propres moyens ? ».

Ma réponse est très simple : « Aucun mécanisme n’a été mis en place pour protéger vos idées. Si vous craignez qu’on vous vole votre idée, ne candidatez pas et gardez là en sécurité jusqu’à ce que quelqu’un d’autre la développe ».

Pourquoi cette réponse ?

Ma réponse peut vous paraitre controversée mais il est temps que les entrepreneurs comprennent que l’idée ne fait pas le projet, la capacité d’exécution [du (ou des) porteurs de projet(s)] fera le succès ou l’échec du projet.

Pourquoi l’idée ne fait-elle pas le projet ?

  1. Tout d’abord, une idée est amenée à évoluer tout au long de votre parcours grâce aux différentes rencontres que vous ferez.

  2. Quelqu’un d’autre quelque part dans le monde a surement la même idée que vous. Plus de 10 personnes m’ont confié avoir eu l’idée d’OptiMiam, mais la différence entre elles et moi, c’est que je suis passée à l’action avec ma détermination et ma personnalité.

  3. Soyons honnête, il est de plus en plus rare de tomber sur une idée disruptive, innovante et révolutionnaire. La plupart des idées sont des innovations incrémentales qui naissent grâce à des innovations existantes dans le passé.

 

Avoir le déclic c’est bien, avoir une idée c’est mieux, mais cela ne fait pas tout.

Ce n’est que le début de l’aventure.

Il est temps de passer à l’action : sortez de votre zone de confort, parlez de votre idée autour de vous pour recueillir des avis et l’améliorer. Sachez vous entourer puis lancez-vous !

Mais avant tout, assurez-vous que votre idée résolve le problème de quelqu’un.  


Pour une mise en contexte de cette notion autour de « l’idée ne fait pas le projet », je vous invite à suivre cette vidéo bit.ly/2Ak2CPC issue de ma formation « Comment créer une startup à succès ».

PS : Je vous en dirai plus sur cette formation dans les prochaines semaines. 


A très vite pour la leçon n°3.

Raodath